campagne de dépistage massif pour la prise en charge des patients présentant le Coronavirus

Le ministère de la Santé a lancé, jeudi 8 octobre une grande campagne en faveur du dépistage et de la prise en charge des malades présentant des comorbidités liées au Coronavirus, telles que l’hypertension artérielle et le diabète. Cette activité va durer trois mois, soit d’octobre à décembre 2020, avec l’appui technique de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF).

Lors du lancement de cette campagne jeudi, le Chargé du Bureau de l’OMS en RDC, Dr Amédée Prosper Djiguimdé a indiqué que l’objectif de cette campagne de dépistage massif était « la réduction de la mortalité liée à la pandémie de COVID-19 dans le pays. »

« Dans une étude locale ayant récemment porté sur 215 patients décédés à Kinshasa, l’hypertension artérielle a été retrouvée dans 39% de cas, alors que le diabète était autour de 30%. Ne pas tenir compte de ces facteurs de risque de mortalité liés au Coronavirus, c’est exposer une proportion significative des victimes de cette pandémie à un risque très élevé des décès prématurés », a fait savoir le ministère de la Santé.

Selon l’OMS, dans un premier temps, la campagne va cibler la stabilité de l’état clinique des patients diabétiques et hypertendus à Kinshasa et plus tard dans les autres provinces de la RDC.

Dans une ville-province fortement touchée par le Coronavirus à plus de 75% du total de cas confirmés depuis mars 2020, au moins une dizaine de centres de dépistage ont été mis en place pour permettre à la population de se faire dépister.

« C’est tout l’enjeu de cette campagne pour promouvoir un dépistage de proximité tourné vers les populations les plus vulnérables », a ajouté le Dr Djiguimdé.

Outre la sensibilisation du grand public, le ministère de la Santé publique, avec l’appui de l’OMS, cible également les populations les plus exposées dans les 26 provinces de la RDC.

« Pour renforcer la prévention, le dépistage gratuit et la prise en charge thérapeutique des patients atteints du diabète ou des maladies liées à l’hypertension artérielle dans le contexte de COVID-19, l’OMS a fourni plus de 13 000 flacons d’insulines, 339 concentrateurs d’oxygène ainsi que plusieurs autres matériels et équipements dont des tensiomètres électroniques et des électrocardiographes au Ministère de la santé », a précisé pour sa part le Dr Gervais Folefack, point focal du Programme des situations d’urgence et de la sécurité sanitaire de l’OMS en RDC.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués *